Le secteur du textile tchèque affiche une très bonne année 2017

Publié: 26/02/2018 Pays concernés:  France France

Les entreprises tchèques de textile et de produits vestimentaires ont réalisé de très bons chiffres d’affaire en 2017, avec des ventes s’élevant à 55,3 milliards de couronnes, soit le meilleur résultat depuis 12 ans. C’est le secteur du textile technique qui tire le secteur vers le haut. Mais cette bonne santé pourrait souffrir de la hausse rapide des salaires du secteur ainsi que du renforcement de la couronne qui pourrait entraver les exportations.

Les entreprises tchèques ont vendu pour 55,3 milliards de couronnes de fibres, de textile et de vêtements en 2017, selon une étude menée par l’Association nationale des entreprises de textile, d’habillement et de cuir (ATOK), rapportait la semaine dernière le quotidien économique Hospodářské noviny. De bons résultats obtenus notamment grâce à la croissance rapide de l’économie et à une attention toute particulière accordée au développement du textile technique qui est utilisé dans l’industrie automobile, l’agriculture, la santé et l’aéronautique. 

« Cette croissance montre combien l’industrie du textile est liée à d’autres secteurs. Elle est clairement tirée vers le haut par le secteur automobile qui utilise beaucoup de textile dans les composantes des véhicules, » explique Jiří Česal, directeur de l’Association. 

A l’heure actuelle, le textile technique représente deux tiers de la production de textile et cette prééminence devrait continuer à croître. Selon Jiří Česal, sept des dix entreprises textiles du pays fabriquent du textile technique. C’est l’entreprise Juta qui est la première dans ce domaine : elle produit des textiles non-tissés pour l’industrie du bâtiment et l’agriculture. 

Mais la bonne santé du secteur pourrait être quelque peu freinée par l’augmentation rapide des salaires. L’étude de l’Association montre que l’an dernier, le secteur a embauché de nouveaux employés et augmenté leurs salaires. Cette hausse représente en moyenne plus de 7%, les ouvriers du secteur atteignant un salaire moyen de 24 000 couronnes (923 euros). Tout comme d’autres secteurs, celui-ci fait face à une pénurie de main d’œuvre. 

La Tchécoslovaquie était autrefois une grande puissance économique dans le secteur du textile et des produits vestimentaires. Mais de nombreuses compagnies ont fait faillite dans les années 1990 en raison de l’importation de produits peu chers en provenance d’Asie. 

Source: Radio Prague