Un troisième super-laser ouvre de nouvelles perspectives de recherche à Prague

Publié: 06/07/2018 Pays concernés:  France France

Le centre du super-laser ELI Beamlines, localisé au sud de Prague, sur la commune de Dolní Břežany, a inauguré son troisième système de laser, répondant au doux nom de L3-HAPLS. Cet outil très puissant promet d’ouvrir les horizons de la recherche dans toute une série de domaines et inscrit un peu plus la Tchéquie sur la carte de la science mondiale.

Le nouvel instrument est un laser femtoseconde (10−15 seconde), produisant donc des impulsions extrêmement courtes, dont la puissance atteint 1 pétawatt (1 PW, soit tout de même un milliard de mégawatts).

Le laser permet de mener des expériences à des fins très diverses. Les chercheurs pourraient l’utiliser pour étudier le vieillissement des matériaux ou les réactions au cœur des étoiles, pour réfléchir à la façon de traiter des déchets nucléaires ou bien pour le développement de nanoparticules.

La construction du centre Beamlines a débuté en 2012. Il s’inscrit dans le cadre du projet européen ELI (Extreme Light Infrastructure), qui repose au total sur trois complexes de recherche. L’un se trouve donc en République tchèque, et les deux autres sont situés en Hongrie et en Roumanie.

La conception d’un tel programme n’est pas anodine pour la République tchèque, qui s’inscrit ainsi comme un acteur important pour la recherche scientifique au niveau mondial. 

Source : Radio Prague